Le salon du Cèdre : rencontrez tous vos fournisseurs en une journée !

Le mercredi 14 mars prochain a lieu le nouveau salon du Cèdre ! Réservez la date !
RDV au Dock Eiffel (Docks de Paris), 87 avenue des magasins généraux à Aubervilliers.

Le salon du Cèdre 2018, c’est :
Plus de 65 fournisseurs, 4 ateliers thématiques, 1 showroom de mobilier et de jeux de plein air, le tout dans un espace de plus de 1700m².

Vous souhaitez rencontrer vos fournisseurs, régler des litiges, faire le point sur vos projets ? Profitez du salon du Cèdre pour dialoguer avec les fournisseurs et les chefs de marchés présents !

Bénéficiez également de remises “spécial salon” sur le mobilier et les jeux de plein air.

4 nouveaux ateliers viendront rythmer cette journée :
– Entretenir mon matériel de cuisine : pourquoi & comment ?
Cybercriminalité et perte de données, comment survivre ?
– Comment optimiser la renégociation de mon contrat énergie ?
Qualité de l’Air Intérieur : inspirations et déploiement

De plus, quelques animations “spécial 20 ans du Cèdre” viendront dynamiser cette journée !

Venez vous inscrire (et trouver toutes les informations sur le salon) sur le site événementiel : salon.lecedre.fr

Rdv le 14 mars pour faire avancer vos projets d’achats et d’investissements !

Le salon du Cèdre est réservé aux adhérents du Cèdre.
Vous n’êtes pas adhérent et vous souhaitez venir ? Contactez-nous !

Un EHPAD adhérent du Cèdre lance un jardin partagé

Le 24 septembre 2017, l’EHPAD le Val Bièvre (adhérent du Cèdre), lançait le 4ème jardin partagé de Versailles en collaboration avec l’association née du mouvement initié par Pierre Rabhi : les Colibris de Versailles. Découvrez cette nouvelle, et belle, initiative !

Le pari de l’ouverture de l’institution médico-sociale

Le jardin partagé est construit et cultivé collectivement par une dizaine de membres des Colibris de Versailles. Sur un espace de 100m² ils appliquent les méthodes de l’agro-écologie et s’inspirent de la permaculture pour produire fruits et légumes qu’ils se partageront la saison venue.

Sans exigence préalable, nous avons accueilli ce jardin dans notre parc en faisant le pari que simplement par leur présence, les jardiniers dynamiseraient la vie sociale de l’établissement.

Un outil créateur de lien social

A peine trois mois après son inauguration, le pari est déjà gagnant. La naissance du vivant, la relation entre l’Homme et la nature, le lien entre la production et la consommation, la sobriété… il existe peu de sujets qui soient aussi universels et intergénérationnels. L’activité devient secondaire et ce sont surtout ces idées qui favorisent les relations entre tous les acteurs de l’établissement.

Les jardiniers, fascinés par les rencontres inattendues qu’ils ont faites dans l’EHPAD sont devenus 13 bénévoles actifs. En construisant eux-mêmes un compost, un récupérateur d’eau, des jardinières adaptées pour personnes âgées, un nid à hiboux, ils ont réuni autour d’eux un grand nombre de résidents et religieuses. Certains s’y engagent de manière très active en étant partie prenante des constructions, d’autres de manière plus passive en étant simplement spectateurs.

Un jardin qui met en lumière nos valeurs associatives

Le PARTAGE de nos outils, L’ACCUEIL de nos voisins, L’ESPÉRANCE de voir en eux de nouveaux alliés, pour favoriser LA SOLIDARITÉ entre les individus et les générations, c’est la recette qui a donné naissance à ce projet. Cette recette qui n’est autre que l’expression même des valeurs de l’association « Chemins d’Espérance », gestionnaire de l’EHPAD. Nous la déclinons dans d’autres domaines : à la culture en mettant à disposition notre salle d’activités ; à l’art, en mettant à disposition les murs de nos couloirs à des étudiants en art graphique et plus largement en ouvrant nos portes aux initiatives et à la créativité locale. Cette recette nous la laissons germer et lui souhaitons de mûrir avec cette question : l’EHPAD ne serait-il pas un lieu merveilleux pour héberger une maison des associations ?

Association Chemins d’Espérance
François PHILIPPON
Directeur EHPAD Le Val Bièvre

Le Cèdre soutient la chaire Jean Bastaire

Le Cèdre a décidé de soutenir concrètement la chaire Jean Bastaire de l’Université Catholique de Lyon (UCLY).

Pourquoi ?

Un peu d’histoire : printemps 2016, au Cèdre, nous préparons activement notre congrès “heureux les sobres – une économie au risque de l’écologie” qui se tiendra quelques mois plus tard en octobre 2016.
Neuf mois plus tôt l’encyclique du Pape François, “Laudato Si”, a été publiée, comme en prologue de la Cop 21. Ce texte a interpelé toutes les personnes de bonne volonté soucieuses de prendre soin de notre maison commune et de tous ses habitants, depuis Kofi Annan jusqu’à Nicolas Hulot, en passant par de nombreuses personnalités religieuses et politiques.
Nous nous mettons, alors, en quête d’une personne pertinente pour présenter cette encyclique en proposant un atelier avec un titre un peu décalé : “Dieu est-il écolo ?”. Le nom de Fabien Revol revient régulièrement à nos oreilles. Docteur en philosophie et en théologie, il est titulaire de la chaire Jean Bastaire créée par Monseigneur Barbarin en janvier 2015.

Cette chaire a pour mission une réflexion chrétienne sur l’écologie. Monsieur Revol accepte notre invitation et intervient au Congrès (pour l’écouter, c’est par là !). Le courant passe, un chercheur universitaire s’intéresse à l’incarnation concrète de l’écologie intégrale dans le monde économique et la direction du Cèdre choisi de déployer l’écologie intégrale dans son business. On pourrait presque dire qu’il s’agit de faire dialoguer recherche fondamentale et recherche appliquée empirique.

La relation est établie !

Fabien répond positivement à nos sollicitations (intervention lors de la rencontre Ste Hildegarde en octobre 2017 – pour voir la vidéo de cette rencontre, c’est par ici !) et nous acceptons de soutenir financièrement la chaire Jean Bastaire, pour manifester notre engagement à contribuer au rayonnement de la réflexion sur l’écologie au prisme de la pensée chrétienne, experte en humanité.
Et si vous voulez en savoir plus sur la chaire Jean Bastaire et sur ses missions, RDV par là !

Deux adhérents du Cèdre lancent l’académie pour une écologie intégrale

Sur ce blog, nous avons l’habitude de vous présenter ce que nous faisons au Cèdre, mais il nous est apparu comme nécessaire de mettre en avant tous les beaux projets d’écologie intégrale lancés par nos adhérents ! Et cet article n’est que le premier d’une longue série ! Alors bonne lecture !

L’académie pour une écologie intégrale est née d’un travail de vision réalisé par l’association des amis de Notre-Dame du Chêne et par les frères de Saint-Jean qui animent ce sanctuaire marial situé à Vion près de Sablé-sur-Sarthe.

Que l’on soit croyant ou non la question écologique fait maintenant partie de l’éthique humaine. Le défi environnemental est celui de la santé des hommes et de l’avenir de l’humanité. Il faut travailler à tous les niveaux “de la terre à la personne”. Un centre d’accueil, comme celui de ND du Chêne, se doit de témoigner d’une gestion cohérente, et d’inviter ses hôtes à entrer dans une démarche concrète de transition écologique.

Les objectifs que se donne l’académie pour une écologie intégrale sont :

• aménager le site de Notre-Dame du Chêne en un espace d’accueil et de repos où est développée une production maraîchère et arboricole selon les principes de la permaculture, devenant un lieu expérimental et un lieu de formation à l’agro-écologie ;

• donner une formation pluridisciplinaire selon tous les niveaux de l’écologie intégrale : écologie du sol, écologie humaine, sociale et environnementale, permettant l’intégration de nouveaux modes de vie respectueux de la nature et de la personne humaine et apportant un éclairage sur le grandes questions anthropologiques d’aujourd’hui ;

• procurer un accueil de qualité pour les sessions, séminaires et retraites qui s’y déroulent. Facilement accessible, le centre spirituel de ND du Chêne peut devenir un lieu de référence pour les Pays de la Loire, situé entre Rennes, Le Mans, Angers et Tours ;

• favoriser et organiser des rencontres entre les acteurs de l’écologie intégrale.

Le programme de formation de l’académie pour une écologie intégrale cherche à associer la dimension expérimentale à la dimension réflexive :

1. enraciner par une relecture et un approfondissement du cheminement personnel ;
2. discerner grâce à aux enseignements spécifiques et aux intervenants de qualité ;
3. essaimer par l’acquisition d’un savoir opératif en lien avec les divers besoins humains.

D’inspiration chrétienne, l’académie pour une écologie intégrale suit les orientations de l’encyclique Laudato si’ du pape François (Laudato si’ §§ 66, 70, 210 et 237), qui invite chaque être humain à reconsidérer son rapport :
– à la terre (écologie du sol) ;
– à lui-même (écologie humaine) ;
– aux autres (écologie sociale) ;
– et à Dieu comme Créateur (sagesse écologique).

Académie pour une écologie intégrale – Sanctuaire ND du Chêne – 72

 

•••••••
Les nouvelles attentes écologiques
Colloque – 13, 14 et 15 avril 2018

Dans l’ordre du développement durable et de la santé des personnes, des initiatives nombreuses ont été prises ; elles manifestent autant d’attentes écologiques pour sauver la terre et la vie humaine ! Mais ces nouvelles attentes écologiques sont-elles pertinentes, utopiques ou réalistes ?

Un colloque est organisé par l’académie pour une écologie intégrale, du 13 au 15 avril 2018, au sanctuaire Notre-Dame du Chêne, à Vion près de Sablé-sur-Sarthe. Sur cette question des médecins, des agronomes, des philosophes et des théologiens apporteront leurs points de vue et leur réflexion.

A un moment charnière de notre histoire, ne pouvant plus tolérer les disparités et inégalités planétaires, il est plus urgent que jamais de stimuler notre responsabilité commune et d’ouvrir des nouvelles voies de discernement pour le bien commun de l’humanité.

Pour en savoir plus : http://www.academie-ecologie-integrale.org

Grâce au Cèdre, une demeure Source Vive à Paray-le-Monial !

La demeure Source Vive, un lieu de vie pour les personnes en difficulté psychique

En 2014, une maison d’accueil pour personnes en difficulté psychique a ouvert à Paray le Monial (71), grâce au soutien financier du Cèdre. Cette demeure Source Vive est aujourd’hui un havre de paix pour 6 résidents, heureux d’avoir enfin trouvé un lieu de vie qui leur convient.

Demeure Source Vive de Paray le Monial (71)

Des résidences pour éviter l’isolement et la solitude

En plus de la maladie (bipolarité, schizophrénie, …), déjà très douloureuse à accepter, les personnes en difficulté psychique souffrent d’une immense solitude. Elles n’ont en général aucune raison d’être accueillies durablement dans un hôpital psychiatrique et sont le plus souvent mal à l’aise dans leurs familles. Elles aspirent à s’installer dans un petit appartement, mais là, généralement, la solitude les rattrape et attise la maladie. C’est le cercle vicieux : aucun lieu n’est vraiment adapté pour elles.

Les demeures Sources Vives entendent combler modestement ce manque, en proposant des lieux de vie permanents, spécifiquement adaptés aux besoins des personnes malades psychiques, en tenant compte de leurs fragilités et de leurs difficultés.

Des lieux à taille humaine

Ces maisons sont des lieux de vie regroupant idéalement 8 personnes, accompagnées par un “membre de soutien”, qui veille au bon fonctionnement de l’ensemble et aux besoins de chacun. L’objectif est de créer un “esprit de famille”, grâce auquel les résidents pourront se retrouver en confiance, et accueillis tels qu’ils sont, avec bienveillance.

Le fonctionnement des maisons

Dans une demeure Source Vive, chaque résident est locataire de sa chambre (bail), où il est chez lui. La vie commune s’organise autour des repas pris en commun, et chacun participe, à sa mesure, à la vie quotidienne de la maison, en prenant sa part de travail, au service de tous : courses, préparation des repas, ménage, etc.

Des activités

Un panel d’activités est proposé chaque après-midi aux résidents, pour améliorer leurs connaissances, développer leurs compétences et faciliter leur adaptation à la vie ordinaire. L’objectif est d’accroître autant que possible l’autonomie de chaque personne, pour une meilleure insertion dans la société, tout en tenant compte de ses fragilités et difficultés.

Un “membre de soutien” présent

La vie quotidienne dans la maison est gérée par une personne salariée de l’association. Sa mission est d’organiser le travail entre tous, mais aussi d’être attentive aux besoins de chacun.

Une association de gestion

Chaque demeure est gérée par une association à but non lucratif.
Cette association a pour mission de sélectionner et d’accueillir les nouveaux résidents, de suivre le budget de la maison, de s’assurer du respect des règles de vie, de participer à l’animation de la maison…

Le suivi médical

Une demeure Source Vive n’est pas un lieu médicalisé. Chaque résident a son propre médecin traitant et est suivi en dehors de la maison. À son arrivée, chaque résident s’est engagé à suivre sérieusement son traitement médical. Cette condition est impérative pour pouvoir rester dans la maison.

Témoignage de Véronique (29 ans) :
« J’ai fait une crise délirante aigüe à 27 ans, sur mon lieu de travail. Un changement de travail, trop de stress, de pression et une certaine désillusion. C’est ma grand mère qui m’a parlé des demeures des Sources Vives. Après un an chez mes parents, j’ai emménagé dans la maison de Lourdes. J’y ai trouvé un rythme de vie, une certaine stabilité et un climat rassurant. Les nombreuses balades m’ont beaucoup apporté dans un premier temps, puis la couture (c’est mon métier) et bien sûr la vie en communauté qui oblige à respecter certaines règles et permet de partager de bons moments. Aujourd’hui, avant de retourner dans la “vie active”, je fais une formation complémentaire à Pau. »

 

La maison de Paray le Monial

La maison de Paray le Monial, ouverte en 2014, accueille actuellement 6 locataires. Une nouvelle tranche de travaux pour aménager une annexe de la maison est prévue et 30000€ restent à trouver pour pouvoir réaliser ces aménagements. Ces travaux permettront d’accueillir deux résidents supplémentaires avec de nouvelles salles communes.

Pour en savoir plus
Les demeures des Sources Vives sont regroupées au sein d’une fédération nationale :
12 maisons sont actuellement en fonctionnement en France, et 8 sont en création dans différentes régions.

Pour tout contact avec la fédération des demeures des Sources Vives :
dsv-sources-vives.fr
Découvrez en image la demeure Source Vive de Lourdes ci-dessous :

N’hésitez pas à faire connaître l’existence de ces maisons qui peuvent être d’une grande aide pour des personnes en difficultés psychiques.
Pour la demeure Source Vive de Paray-le-Monial :
Contact et renseignements
Odile Chevallier – 06 72 81 91 46.

Le Cèdre soutient la diffusion de films chrétiens !

Nous voudrions vous présenter SAJE, qui a pour ambition de rendre accessible au public francophone les films et téléfilms d’inspiration chrétienne… Découvrez tout l’enjeu de ce projet soutenu par le Cèdre et le prochain film d’animation, “L’Étoile de Noël”, en salle depuis le 15 novembre !

Réinvestir le cinéma : un enjeu pour l’Église

Depuis des années, en France, l’Église n’est plus présente dans le cinéma. Les films chrétiens ou à message évangélique sont rares. Tout cet espace culturel est abandonné alors que, nous le savons bien, nos enfants et nous n’avons jamais regardé autant de films, en salle mais aussi en DVD, VOD…

En 2016, la société SAJE a décidé de relever le défi et de rechercher, partout dans le monde, des films à acheter pour les diffuser (au cinéma et en DVD) en France. C’est un travail de longue haleine, pour se faire reconnaître et accepter dans notre pays laïc, mais ça marche ! Sans doute avez vous entendu parler de CRISTEROS, Christina NOBLE, la Résurrection du Christ, Dieu n’est pas mort, Little Boy, etc., et bien, tout cela c’est SAJE ! Et en ce moment, allez découvrir le dessin animé “l’Étoile de Noël”.

“L’Etoile de Noël”, en salle depuis le 15 novembre

Découvrez sans plus tarder la bande annonce de ce film d’animation. Un bon moment familial et convivial en perspective. N’hésitez pas à en faire la promotion autour de vous !

Synopsis

L’Histoire de Noël, c’est l’histoire d’un petit âne courageux, Bo, qui rêve d’une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure ! Sur sa route, il va faire équipe avec Ruth, une adorable brebis qui a perdu son troupeau, et Dave, une colombe aux nobles aspirations. Rejoints par trois chameaux déjantés et quelques animaux de la ferme plus excentriques les uns que les autres, Bo et ses nouveaux amis suivent l’Étoile… et vont devenir les héros méconnus de la plus belle histoire jamais contée : celle du premier Noël.

Retrouvez toutes les informations sur ce film :
http://www.sajedistribution.com/film/letoile-de-noel.html

Vous aussi, vous pouvez jouer un rôle !

Vous trouvez certainement ce projet passionnant, sachez que vous avez la possibilité d’organiser près de chez vous une séance pour votre paroisse, votre aumônerie… Cela peut être une bonne occasion pour vivre un moment convivial, en dehors de cadre habituel, organiser un débat, une conférence thématique à l’issue du film…

Si cela vous intéresse, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour organiser une séance près de chez vous.

Pour toute question sur ce projet : http://www.sajedistribution.com

Bon film et à très bientôt !