Grâce au Cèdre, une demeure Source Vive à Paray-le-Monial !

La demeure Source Vive, un lieu de vie pour les personnes en difficulté psychique

En 2014, une maison d’accueil pour personnes en difficulté psychique a ouvert à Paray le Monial (71), grâce au soutien financier du Cèdre. Cette demeure Source Vive est aujourd’hui un havre de paix pour 6 résidents, heureux d’avoir enfin trouvé un lieu de vie qui leur convient.

Demeure Source Vive de Paray le Monial (71)

Des résidences pour éviter l’isolement et la solitude

En plus de la maladie (bipolarité, schizophrénie, …), déjà très douloureuse à accepter, les personnes en difficulté psychique souffrent d’une immense solitude. Elles n’ont en général aucune raison d’être accueillies durablement dans un hôpital psychiatrique et sont le plus souvent mal à l’aise dans leurs familles. Elles aspirent à s’installer dans un petit appartement, mais là, généralement, la solitude les rattrape et attise la maladie. C’est le cercle vicieux : aucun lieu n’est vraiment adapté pour elles.

Les demeures Sources Vives entendent combler modestement ce manque, en proposant des lieux de vie permanents, spécifiquement adaptés aux besoins des personnes malades psychiques, en tenant compte de leurs fragilités et de leurs difficultés.

Des lieux à taille humaine

Ces maisons sont des lieux de vie regroupant idéalement 8 personnes, accompagnées par un “membre de soutien”, qui veille au bon fonctionnement de l’ensemble et aux besoins de chacun. L’objectif est de créer un “esprit de famille”, grâce auquel les résidents pourront se retrouver en confiance, et accueillis tels qu’ils sont, avec bienveillance.

Le fonctionnement des maisons

Dans une demeure Source Vive, chaque résident est locataire de sa chambre (bail), où il est chez lui. La vie commune s’organise autour des repas pris en commun, et chacun participe, à sa mesure, à la vie quotidienne de la maison, en prenant sa part de travail, au service de tous : courses, préparation des repas, ménage, etc.

Des activités

Un panel d’activités est proposé chaque après-midi aux résidents, pour améliorer leurs connaissances, développer leurs compétences et faciliter leur adaptation à la vie ordinaire. L’objectif est d’accroître autant que possible l’autonomie de chaque personne, pour une meilleure insertion dans la société, tout en tenant compte de ses fragilités et difficultés.

Un “membre de soutien” présent

La vie quotidienne dans la maison est gérée par une personne salariée de l’association. Sa mission est d’organiser le travail entre tous, mais aussi d’être attentive aux besoins de chacun.

Une association de gestion

Chaque demeure est gérée par une association à but non lucratif.
Cette association a pour mission de sélectionner et d’accueillir les nouveaux résidents, de suivre le budget de la maison, de s’assurer du respect des règles de vie, de participer à l’animation de la maison…

Le suivi médical

Une demeure Source Vive n’est pas un lieu médicalisé. Chaque résident a son propre médecin traitant et est suivi en dehors de la maison. À son arrivée, chaque résident s’est engagé à suivre sérieusement son traitement médical. Cette condition est impérative pour pouvoir rester dans la maison.

Témoignage de Véronique (29 ans) :
« J’ai fait une crise délirante aigüe à 27 ans, sur mon lieu de travail. Un changement de travail, trop de stress, de pression et une certaine désillusion. C’est ma grand mère qui m’a parlé des demeures des Sources Vives. Après un an chez mes parents, j’ai emménagé dans la maison de Lourdes. J’y ai trouvé un rythme de vie, une certaine stabilité et un climat rassurant. Les nombreuses balades m’ont beaucoup apporté dans un premier temps, puis la couture (c’est mon métier) et bien sûr la vie en communauté qui oblige à respecter certaines règles et permet de partager de bons moments. Aujourd’hui, avant de retourner dans la “vie active”, je fais une formation complémentaire à Pau. »

 

La maison de Paray le Monial

La maison de Paray le Monial, ouverte en 2014, accueille actuellement 6 locataires. Une nouvelle tranche de travaux pour aménager une annexe de la maison est prévue et 30000€ restent à trouver pour pouvoir réaliser ces aménagements. Ces travaux permettront d’accueillir deux résidents supplémentaires avec de nouvelles salles communes.

Pour en savoir plus
Les demeures des Sources Vives sont regroupées au sein d’une fédération nationale :
12 maisons sont actuellement en fonctionnement en France, et 8 sont en création dans différentes régions.

Pour tout contact avec la fédération des demeures des Sources Vives :
dsv-sources-vives.fr
Découvrez en image la demeure Source Vive de Lourdes ci-dessous :

N’hésitez pas à faire connaître l’existence de ces maisons qui peuvent être d’une grande aide pour des personnes en difficultés psychiques.
Pour la demeure Source Vive de Paray-le-Monial :
Contact et renseignements
Odile Chevallier – 06 72 81 91 46.

“L’Étoile de Noël” à l’affiche !

Nous voudrions vous présenter SAJE, qui a pour ambition de rendre accessible au public francophone les films et téléfilms d’inspiration chrétienne… Découvrez tout l’enjeu de ce projet soutenu par le Cèdre et le prochain film d’animation, “L’Étoile de Noël”, en salle depuis le 15 novembre !

Réinvestir le cinéma : un enjeu pour l’Église

Depuis des années, en France, l’Église n’est plus présente dans le cinéma. Les films chrétiens ou à message évangélique sont rares. Tout cet espace culturel est abandonné alors que, nous le savons bien, nos enfants et nous n’avons jamais regardé autant de films, en salle mais aussi en DVD, VOD…

En 2016, la société SAJE a décidé de relever le défi et de rechercher, partout dans le monde, des films à acheter pour les diffuser (au cinéma et en DVD) en France. C’est un travail de longue haleine, pour se faire reconnaître et accepter dans notre pays laïc, mais ça marche ! Sans doute avez vous entendu parler de CRISTEROS, Christina NOBLE, la Résurrection du Christ, Dieu n’est pas mort, Little Boy, etc., et bien, tout cela c’est SAJE ! Et en ce moment, allez découvrir le dessin animé “l’Étoile de Noël”.

“L’Etoile de Noël”, en salle depuis le 15 novembre

Découvrez sans plus tarder la bande annonce de ce film d’animation. Un bon moment familial et convivial en perspective. N’hésitez pas à en faire la promotion autour de vous !

Synopsis

L’Histoire de Noël, c’est l’histoire d’un petit âne courageux, Bo, qui rêve d’une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure ! Sur sa route, il va faire équipe avec Ruth, une adorable brebis qui a perdu son troupeau, et Dave, une colombe aux nobles aspirations. Rejoints par trois chameaux déjantés et quelques animaux de la ferme plus excentriques les uns que les autres, Bo et ses nouveaux amis suivent l’Étoile… et vont devenir les héros méconnus de la plus belle histoire jamais contée : celle du premier Noël.

Retrouvez toutes les informations sur ce film :
http://www.sajedistribution.com/film/letoile-de-noel.html

Vous aussi, vous pouvez jouer un rôle !

Vous trouvez certainement ce projet passionnant, sachez que vous avez la possibilité d’organiser près de chez vous une séance pour votre paroisse, votre aumônerie… Cela peut être une bonne occasion pour vivre un moment convivial, en dehors de cadre habituel, organiser un débat, une conférence thématique à l’issue du film…

Si cela vous intéresse, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour organiser une séance près de chez vous.

Pour toute question sur ce projet : http://www.sajedistribution.com

Bon film et à très bientôt !

Groupement d’achat ou centrale de référencement ?

L’intendant d’un important établissement scolaire en Ile de France nous partageait la semaine dernière qu’une des motivations de son adhésion au Cèdre était “la solidarité avec les petits établissements scolaires”. De fait, au Cèdre, la notion de groupement et donc de solidarité entre adhérents est primordiale.

Nous sommes donc résolument un groupement d’achat, et non une simple centrale de référencement. En effet, il ne s’agit pas simplement de référencer des offres et de les rendre disponibles. En adhérant au Cèdre, vous vivez quelque chose de plus fort : vous ne venez pas seulement chercher des prix extraordinaires ou le service incomparable qu’offre le Cèdre à ses adhérents. En décidant de mutualiser vos achats avec les autres adhérents du Cèdre, vous contribuez, à la mesure de votre budget – même modeste, à l’obtention de bonnes conditions commerciales pour tous.

Adhérer au Cèdre n’est pas anodin. Dans un monde individualiste, vous faites entendre une autre voix et vous incarnez la solidarité qui relie tous les acteurs économiques.

Dès lors, il importe de savoir de qui vous êtes solidaires, avec qui vous mutualisez vos achats, grâce à qui vous obtenez des bons prix. C’est ce qui fait que chaque groupement est unique. 3/4 des adhérents du Cèdre sont aujourd’hui des structures d’inspiration chrétienne (écoles, diocèses et paroisses, communautés religieuses, établissements sanitaires et sociaux). D’autres structures apportent également leur volume d’achat car elles ont été séduites par l’originalité de la proposition du Cèdre : des entreprises, des campings, des associations.

Via le Cèdre, vous groupez vos achats. C’est pourquoi les équipes du Cèdre sont  profondément à votre service, pour vous aider à mieux acheter. Cela se concrétise dans le suivi offert par le Cèdre ou encore dans la résolution de vos éventuels litiges. Grâce à l’appui du Cèdre, vous bénéficiez d’un suivi qualitatif et réactif digne d’un “grand compte” de la part des fournisseurs référencés, quelle que soit la taille de votre établissement et le problème que vous pouvez rencontrer.

Enfin, cet effet groupement trouve en décembre une saveur particulière : les remises de fin d’année qui rémunèrent la capacité de tous les adhérents à générer ensemble de la croissance pour les fournisseurs.

Je vous souhaite une belle fête de Noël ! Que cette période soit un moment de qualité au cours duquel nous puissions reconnecter à l’essentiel.

Au Cèdre, les adhérents sont libres !

Le développement du Cèdre ces dernières années montre qu’un juste équilibre a été trouvé pour les satisfactions de toutes les parties prenantes. Cet équilibre, c’est la recherche du bien commun.

Homme bras ouvert vers le ciel liberté

La liberté et l’engagement sont deux notions importantes de cet équilibre. En effet, en tant qu’adhérent, vous êtes fondamentalement libres. Votre liberté s’exprime par les choix que vous posez : choix d’adhérer au Cèdre, choix des marchés auxquels vous voulez adhérer, choix des fournisseurs avec lesquels vous voulez travailler.

Le corollaire est l’engagement que vous prenez, une fois inscrit à l’un de nos cent marchés, de l’utiliser et d’acheter exclusivement chez les fournisseurs référencés.

Cet engagement est d’abord le signe de votre solidarité avec tous les autres adhérents : vous n’êtes pas un simple consommateur des prix négociés. En apportant votre volume d’achat, vous renforcez la capacité du groupement à négocier. Tous les adhérents bénéficient donc des meilleurs prix.

Votre engagement est également une pièce essentielle du puzzle dans la proposition qui est faite aux fournisseurs. La recherche du bien commun suppose de rechercher leur bien également. En garantissant aux fournisseurs qu’ils ne seront que deux ou trois à être retenus sur un marché donné, et que les adhérents (ceux qui ont choisi le marché en question) se sont engagés à travailler avec les fournisseurs référencés, le Cèdre crée les conditions d’une bonne négociation, permettant d’obtenir les meilleurs prix pour le bien de tous.

C’est la raison pour laquelle, au Cèdre, ce sont les adhérents qui choisissent les fournisseurs.

En adhérant au Cèdre, vous restez donc libres ! Et cette liberté a du poids quand elle s’engage.

Remise de fin d’année, la cerise sur le gâteau !

Aujourd’hui est un grand jour pour nous ! Nous mettons sous pli les RFA de nos adhérents.
Mais de quoi s’agit-il ?

En plus des prix négociés qui vous permettent de réaliser des économies toute l’année, les fournisseurs consentent des Remises de Fin d’Année en fonction du volume d’achat global réalisé par tous les adhérents.

Nous faisons partie des quelques rares groupements à proposer et à savoir gérer des RFA. Ces remises sont toujours un plus important pour les adhérents.

Pour l’année 2017, elles représentent 9 millions d’euros reversés dans leur intégralité à nos adhérents, au centime près, sans aucun frais de gestion pour le Cèdre. En moyenne, ces RFA correspondent à 2% de ristourne supplémentaire et à plus de 3 fois le montant des cotisations !

Ce n’est donc pas une mince affaire, et un événement non négligeable dans la vie du Cèdre puisqu’une bonne partie des collaborateurs met la main à la pâte pour préparer tous ces courriers ! Chers adhérents, surveillez vos boîtes aux lettres 😉